Biographie

Charlotte Müller Perrier

Charlotte Müller Perrier

Sur scène, Charlotte Müller Perrier a incarné la Reine de la Nuit dans la Flûte Enchantée de Mozart avec l'Opéra du Rhône, Violetta dans La Traviata de Verdi et Mathilde dans le Guillaume Tell de Rossini. Elle fut également Belinda dans Dido and Aeneas de Purcell au Grand Théâtre de Genève, Don Ramiro dans La finta Giardiniera, la Contessa Ceprano dans Rigoletto et une Brautjungfer dans Freischütz au Théâtre Municipal de Lausanne.

A côté de l’opéra, elle se consacre à une intense activité de concertiste, qui l’a conduite dans les grandes salles de concert et festivals européens. Dans son répertoire de prédilection, des compositeurs tels que Bach, Mozart, Mendelssohn, Poulenc, et Rossini l’emmenèrent au Japon, aux USA et en Amérique du Sud. Elle a eu la chance de travailler avec Hervé Niquet, Reinhard Goebbel, Corrado Rovaris, Lorenzo Turchi-Floris, Jonathan Brett Harrison, Jean-François Monot, Michel Corboz, Jonathan Darlington, Michael Gläser et Simon Halsey et de se produire avec des formations telles que l’Orchestra di Padova e del Veneto, l’Orchestre de Chambre de Lausanne et la CameratAmoyal, l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian de Lisbonne, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre National de Lorraine et l’Orchestre de la Suisse Romande. Elle a également été invitée à collaborer avec Maurice Béjart pour son spectacle La voix humaine et la danse, Elle a interprété la version scénique du Requiem allemand de Brahms (Human Requiem) produit par le Rundfunkchor Berlin dans le cadre du Hamburger Theaterfestival. En récital, elle collabore avec Fabrizio Chiovetta, Umberto Finazzi ou encore Gérard Wyss.

Elle a été lauréate de la bourse Colette Mosetti et finaliste de plusieurs prestigieux concours internationaux d’opéra et de musique sacrée : en Italie, le Concorso Internazionale Riviera Adriatica, premio Beniamino Gigli et en France, le prestigieux Voix Nouvelles.

 

 

 

Programmes interprétés avec nous