Biographie

Jonathan Spicher

Jonathan Spicher

Enfant, Jonathan Spicher commence le chant auprès de Marie-Françoise Schuwey au conservatoire de Fribourg, tout d’abord en tant que soprano puis, après la mue, comme ténor. Il connaît ses premiers contacts avec la scène comme soliste soprano sous la direction de plusieurs chefs fribourgeois.

Avant de se tourner complètement vers la musique classique, Jonathan travaille le répertoire de la variété française et participe à plusieurs concours télévisées. En 2010, il obtient un Bachelor à l’HEMU de Lausanne dans la classe de Michel Brodard puis poursuit ses études dans la classe de Scot Weir à la Musikhochschule de Zürich où il obtient en 2013 un Master of arts in music performance. Jonathan se spécialise dans l'oratorio et la musique ancienne, plus particulièrement dans la voix de haute-contre à la française.

Son répertoire s'étend des madrigaux de Monteverdi à la Petite messe solennelle de Rossini, passant par les œuvres de Mozart, Rameau, Charpentier, Paulus et Ellias de Mendelssohn ou encore les Passions et la Messe en si de J.S Bach. Il est régulièrement engagé comme soliste en Suisse et en France et a chanté les plus grandes œuvres du répertoire d'oratorio comme choriste et comme soliste avec l’Ensemble vocal de Lausanne (direction Michel Corboz) et avec l’ensemble « Orlando » (direction Laurent Gendre). Son inclination pour le Lied l'amène à collaborer avec le pianiste Eric Cerantola aux côtés duquel il se produit régulièrement. De même, il perfectionne l'interprétation de ce répertoire auprès de Hartmut Höll.

Quant à l'opéra, il est sur scène en 2012 pour le rôle de Yamadori dans Madame Butterfly à l’opéra de Fribourg, il chante le rôle d'Alfred dans La Chauve-souris avec l'Opéra Louise ou encore Oronte dans Alcina avec Ouverture Opéra à Sion mis en scène par Julie Beauvais. En 2013, il interprète pour la première fois le rôle de l’Evangéliste dans la Passion selon Saint-Jean de J.S Bach et est sur scène avec l'opéra de chambre de Genève où il tient le rôle de Mengone dans Lo Speziale de Haydn. En 2010, il est lauréat de la bourse Colette Mosetti.

Programmes interprétés avec nous